Ce week-end 2 concerts mais plus qu’un seul d’ouvert à la réservation !! 
“TAO RAVAO & VINCENT BUCHER”Pour le plus grand plaisir de tous un délicieux mélange de musique Malgache et de  Blues des racines pour un cocktail explosif, bien servi par Tao aux instruments malgaches (Vali, cabosse…) et Vincent harmoniciste époustouflant, un des meilleurs au monde !!
                           Dimanche 12 mai à 17h (ouverture à 16h)
N’hésitez pas à réserver votre dimanche après-midi pour ce très beau moment !! vous ne le regretterez pas …

Réservations nécessaires :06.24.77.71.58ou par mail : lamaisondublues@gmail.com
Par ailleurs nous vous rappelons que le Musée Européen du Blues est ouvert

Tao Ravao Né en 1956 à Madagasar de mère betsiléo et de père français, Tao Ravao quitte son île natale pour la France à l’âge de 12 ans. D’abord mandoliniste puis banjoïste, c’est avec la guitare que le musicien de rue sillonne l’Europe pendant sept ans. La rencontre avec Homesick James, le père du blues électrique,
devenu son mentor, sera déterminante. Il l’accompagne en tournée en Italie puis à Chicago. En 1980, Tao joue au festival de jazz de la Nouvelle-Orléans. La période d’initiation continuera jusqu’en 1993. Il accompagne alors Big Walter Horton, Homesick James, Louisiana Red, Grady Gaines, Eddie C. Campbell. En 1988, de retour à Madagascar, où il est fasciné par la musique de la grande île, il fonde avec Justin Vali un trio de musique traditionnelle malgache. La kabosy l’entraîne alors autour du monde (Canada, Etats-Unis, Japon, Afrique de l’Est). Son amour pour la musique malgache amène Tao à réaliser la direction artistique d’albums du grand D’Gary et de Jean Émilien, de Senge et Rajery. Il réalise également les disques de Ba Cissoko et Sékou Diabaté du Bembeya Jazz. Tao Ravao participe à de nombreux festivals : Vancouver, Toronto, Winnipeg, Montréal, Austin, Tokyo, “Musiques métisses” à Angoulême, “Africolor”, etc. Il se produit régulièrement dans les clubs parisiens.

Vincent Bucher Né le 31mai 1962, Vincent Bucher decouvre le blues et l’harmonica a l’age de 16 ans, un an plus tard il rencontre l’harmoniciste afro-américain Sugar Blue qui le « coachera » et l’initiera a la scène. Il fait aussi la connaissance de Tao Ravao avec qui il se produit dans les rues et les métros parisiens puis ensuite au sein de divers groupes. Dans les années 80 seul ou avec le groupe « HOT’CHA », il joue avec de nombreux bluesmen tels: Louisiana red, Eddie Shaw, Jimmy Johnson, Eddie C Campbell, Melvin Taylor etc… Au cours de plusieurs voyages successifs aux USA, il fréquentera et accompagnera bon nombre de piliers de la scène du Chicago Blues: Carlos Johnson, Charlie love, Lynn Jordan, Little Smokey Smothers. A Chicago, il coproduit également deux albums de l’harmoniciste chanteur Matthwew Skoller. En France, Vincent tourne et enregistre avec des artistes hexagonaux tels Bill Deraime et Charlélie Couture. Au fil des ans, Vincent développe un intérêt pour différents types de musiques africaines qu’il ressent comme « cousines » du Blues; cela l’amènera à des voyages en Afrique et ailleurs, des tournées et des enregistrements avec des musiciens comme Lobi Traoré, Adama Namakoro Foumba, Faytinga, Janet n’Dyaye etc… A l’heure, parallèllement a sa collaboration avec Tao, Vincent accompagne sur scène et sur disque le grand Boubacar Traoré. Ces différentes rencontres permettent a Vincent de s’exprimer a l’aide de ce petit instrument qu’est l’harmonica sur des musiques d’horizons divers mais au « feeling »similaire.

Du jeudi au dimanche de 10h30 à 18h en continu (dernière visite à 17h maximum du fait du temps nécessaire pour la visite 1h30)

Pour mieux connaître le Musée Européen du Blues

Laisser un commentaire